Un euromillionnaire

--:-- / --:--
Alamanon
Votre note : Aucun(e) Moyenne des notes : 3.8 (3 votes)
Paroles

Faudra que tu y ailles à pattes sans ta bagnole
Faudra bien regarder en face, les oiseaux, les gosses de nos écoles.
Tu as quoi dans ta besace de plus qu'une clé des villes ?
Tu travailles pour un fantôme d'un fantôme c'est qui au bout du fil ?
 
Tes paris perdent
 
Ton ange était ton diable ; lorsqu'il a parlé fort
Ses désirs trop longtemps contenus t'envoient dans le décor !
Pas de mal... Première chance... Il revient à la charge
Maintenant que tu es tout nu tu rameras dans son équipage.
 
L'argent et le confort, tout était pour lui plaire
Mieux vaudrait ne rien dire à ta femme de ta situation elle était tellement fière !
Mais l'train est en avance, et ça te fout les boules
Ne sais-tu pas que toutes tes actions étaient en différé ma poule ?
 
Tes paris perdent
 
Tout était favorable, pour ne pas que tu tombes
Ils avaient chassé les vagues, mais ils ne pouvaient pas chasser ton ombre.
Leur monde est si sordide, le tien si misérable
qu'hier encore la gentillesse se levait pour t'offrir une table ;
 
Tu as cru dans son sourire, tu as mangé de bon cœur,
C'était comme dans un rêve, et toi, tu aspires un jour au bonheur !
Bon sang c'est tellement triste, j'aimerais changer de chaîne
Mais le réseau fait des caprices... Elles sont toutes européennes !
 
Gentil cerveau cupide qui veut devenir Euromillionnaire
Faut pas jouer au plus malin, quand on est d'une souche ordinaire.
Ils préparent le terrain, n'as-tu jamais vu ton fantôme ?
A travers les vallées on a voté non, ils ont dit oui dans une assemblée d'une centaine d'homme !
 
Faudra que tu ailles à pattes sans ta bagnole
Faudra bien regarder en face, les oiseaux, les gosses de nos écoles.
Pourvu que tu t'en sortes et que tes clés fragiles
Ah... Les ambitions comme les tiennes, un jour, fassent des enfants plus subtils.